Louis Chevrolet
Home Page

LOUIS CHEVROLET 1878-1941
LOUIS CHEVROLET 1878-1941
Louis Chevrolet est l'homme qui a donné son nom à la plus populaire et à la plus célèbre des voitures américaines, Aujourd'hui, plus de 100 millions de voitures sillonnent les routes du monde entier. Mais avant que son nom soit associé à l'avènement de ce formidable phénomène social qu'est l'auto, Louis Chevrolet était déjà célèbre Outre-Atlantique comme coureur automobile, il y a plus de quatre-vingts ans de cela. Tout le monde connaît aujourd'hui la voiture Chevrolet, mais on ignore que les origines de ce génial constructeur, pionnier de l'automobile, sont liées au canton du Jura et de Neuchâtel et que sa destinée a certainement marqué de son empreinte une page de l'histoire mondiale de l'automobile.

LES ORIGINES
LES ORIGINES
Louis-Joseph Chevrolet naquit le jour de Noël 1878 à La Chaux-de-Fonds au 22a de la rue du Grenier, bâtiment aujourd'hui démoli. Il était le deuxième fils de Joseph-Félicien Chevrolet, bourgeois de Bonfol dans le Jura, qui exerçait la profession d'horloger-rhabilleur et de paysan.

Les crises horlogères successives qui touchèrent l'Arc jurassien entre 1880 et 1890 poussèrent la famille à émigrer dans la capital de la Bourgogne à Beaune en quête de jours meilleurs. La famille devait s'agrandir de cinq autres frères et soeurs,

Très jeune, Louis Chevrolet montre des dispositions pour la mécanique effectuant les réparations les plus diverses dans l'atelier de bicyclettes Roblin.

Les courses de vélo organisées à l'époque lui permirent déjà de s'illustrer à plusieurs reprises.

A la suite d'une réparation, sur la voiture d'un citoyen américain qui s'appelait Vanderbilt, Louis Chevrolet éprouva l'ambition de vouer sa vie à la mécanique automobile.

Et c'est en 1900, à l'âge de 22 ans, que Louis Chevrolet émigre aux Etats-Unis où la majorité de la famille le rejoignit quelques années plus tard. Ses premières activités dans le quartier de Brooklyn à New York se déroulent dans les usines automobiles De Dion-Bouton et de Fiat.

Cinq ans plus tard, il lie sa destinée à Suzanne Treyvoux à l'Eglise française Saint-Vincent-de-Paul à New York, De cette union naîtront deux enfants.

LE COUREUR AUTOMBILE
LE COUREUR AUTOMBILE
A partir de 1905, sa folle passion pour la course automobile et sa considérable résistance lui firent bientôt acquérir la solide réputation d'être "l'un des meilleurs pilotes du monde", et certainement le plus téméraire, car il frôla à plusieurs reprises la mort sur des circuits qui nécessitaient une audace et un courage peu communs, Plusieurs fois vainqueur sur les plus prestigieux circuits des Etats-Unis, il contribua à assurer le renom des voitures et de leur marque, notamment la célèbre Buick qu'il construisit lui-même. A la mort de son frère Gaston, avec lequel il était lié par une profonde affection, qui succomba à la suite d'un accident au volant d'une voiture de course, Louis Chevrolet mit fin définitivement à sa prestigieuse carrière de coureur qui lui apporta tant de gloire, d'ovations et de trophées.

 LE CONSTUCTEUR AUTOMOBILE
LE CONSTUCTEUR AUTOMOBILE
La renommée durable de Louis Chevrolet a été acquise comme constructeur d'automobiles. Lorsqu'en 1909 déjà, il décida de construire lui-même un moteur pour une nouvelle voiture, l'automobile n'en était encore qu'à ses débuts, Sa carrière fut étroitement liée au fondateur et financier de la General Motors Company, William C. Durant,

Conscients du marché qui pouvait s'ouvrir aux voitures dont il avait conçu les modèles, conscients du besoin de nouvelles usines pour satisfaire une demande croissante, Louis Chevrolet et quelques associés fondèrent la "Chevrolet Motor Car Company of Michigan", en 1911. De ses usines sortit notamment le modèle "Baby-Grand". Pour des raisons essentiellement financières et concurrentielles, Louis Chevrolet se vit contraint de quitter en 1913 la société qui portait son nom, et ce jusqu'en 1933, année de la fusion avec la General Motors Co à l'époque où la marque s'imposait.

Malgré cet échec, le génie créateur de Louis Chevrolet ne cessait de lui inspirer de nouvelles idées qu'il mit à profit notamment dans la construction de nouvelles voitures à son compte, la "Cornélia", la "Frontenac" et surtout la "Monroe" qui connut un succès grandissant, notamment dans les courses de vitesse.

Le savoir-faire de Louis Chevrolet s'est également exprimé dans le développement des moteurs d'avions, dont les brevets ont connu des fortunes diverses.

Dès1934, plusieurs attaques d'apoplexie le contraignirent à cesser son activité et à abandonner son projet de voyage en Europe, notamment à Beaune et à La Chaux-de-Fonds, aux sources mêmes de ses premiers exploits et de ses origines. Il passa les dernières années de sa vie entre la Floride et Détroit où il mourut le 6 juin 1941 à l'âge de 62 ans pendant les préoccupations engendrées par la seconde guerre mondiale. Il repose aujourd'hui au côté de son frère Gaston à Indianapolis dans la ville même où il a célébré ses plus grands exploits.

L'HOMME
L'HOMME
On connaît la passion et la persévérance de Louis Chevrolet qui n'hésitait pas à travailler jour et nuit pour assurer la réussite de son entreprise, son ingéniosité et son habileté qui ont forgé sa célébrité.

On dit également de lui qu'il était un homme habile, adroit dans la pratique des jeux et des sports. Mais l'on sait qu'il était surtout la bonté en personne et avait la réputation d'être un admirable camarade et un homme d'une grande générosité qui a voué sa fortune à son idéal.

Louis Chevrolet restera dans les mémoires l'un des grands pionniers de l'automobile, précurseur des innovations et des techniques qui équipent aujourd'hui l'automobile moderne. La ville qui l'a vu naître lui a rendu hommage car une de ses rues porte le nom de ce citoyen suisse qui représente un véritable symbole sur les routes du monde entier.

source: Jacques-André Humair Directeur de la Bibliothèque de la ville de la Chaux-de-Fonds

Home Page

Copyright Tourisme neuchâtelois-montagnes
Made by Surface Août 1998
Dernière mise à jour 02 août, 2004